Accro? Pas une fatalité…

Il est des envies qui nous donnent une de ces chaleurs tellement gênantes, qu’on ne peut que prier afin que se calment nos ardeurs. Pas toujours facile, quand «ça» vous tient… Connaître un ou deux «trucs» peut s’avérer efficace… Comme quoi, bien qu’accro, il est possible de calmer sa libido.

C’est un franc-tireur », «Il tire sur tout ce qui bouge », «c’est une serpillère. Il nettoie tout à son passage»… Que ne dit-on pas des hommes dotés d’une libido hyperactive, de ces hommes victimes d’envies cons - tantes et vives. Infidèle! Don Juan. Coureur de jupons. Des qualificatifs tout de même lourds à assumer. Ce supplice n’a que trop duré, chers messieurs.

L’ALIMENTATION

Il vaudrait mieux faire attention à ce que vous bouffez. C’est peut-être pour cela qu’une certaine contemporaine soutient mordicus que «l’homme c’est le ventre et le bas ventre». C’est un peu trivial comme définition, mais pertinent. Figurez-vous que le gingembre, la kola, certains sodas et l’alcool peuvent, en un temps record, décupler vos envies ? De puissants aphrodisiaques à faire de vous des maniaques du sexe. Bien se brosser les dents après la consommation de sucreries est également requis pour éviter une réelle remontée d’envie. Dans le cas contraire, de la menthe ou du soja peuvent aider à atténuer vos pulsions.

LIMITER VOTRE SENS DE L’IMAGINATION

S’il y a des choses qui en particulier ont le don pour vous mettre dans tous vos états, alors il vaudrait mieux les éviter pour limiter les dégâts. Il peut s’agir d’une revue pornographique, de commentaires érotiques ou d’un personnage du petit écran qui provoque chez vous des fantasmes, qui vous suggèrent des idées érotiques. Le but est de s’éloigner de ce qui a une connotation charnelle donc d’en faire une cure, afin d’avoir les idées pures.

BATTRE EN RETRAITE

Bien sûr qu’il faille quelques fois battre en retraite parce que lutter contre sa libido, ça se passe aussi dans sa tête. Il s’avère alors indispensable de prendre du recul par rapport à tout. De s’occuper le temps d’une randonnée, d’une lecture, d’un bricolage… Ce que l’on oublie très souvent, c’est que le partenaire a lui aussi son rôle à jouer quand il s’agit de retenir les envolées érotiques de l’autre. On parle ici, de couper l’envie à votre conjoint de remettre ça. C’est tout de même risqué, mais il y a du bon…

TRAINER AVANT DE PASSER À L’ACTE

Allez sous la douche, faites preuve de lenteur face à sa langueur. Ceci juste pendant une demie ou une heure, vous verrez qu’il n’y mettra plus vraiment du coeur.

CRITIQUER NÉGATIVEMENT SA PERFORMANCE

C’est un peu malsain. Ici, le but est de casser l’ambiance pour un moment précis. Vous pourrez relancer votre conjoint après, quoique dans ce cas précis, le risque est tout de même grand. Si l’autre est doté d’un esprit fonceur, il pourrait soit redoubler d’ardeur ou tout simplement aller voir ailleurs. S’ENDORMIR S’endormir après l’acte peut également être une option. Une option un peu rude mais qui a de l’effet, en effet. L’objectif est d’être seul, de se focaliser sur une chose qui vous fera passer l’envie de faire «craccrac » du tic au tac.


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Jonathan MBIAOH / Portrait
    Oct 26

    The Power of Determination

    He contributed in helping his club Young Boys lift the league title last season for the first time in 32years. Nicolas Moumi Ngamaleu, native of Haut Nkam Division, West Region never stoped working...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Oct 23

    Un père: une utilité, une nécessité

    Et si je garde en moi toutes les blessures du passé/ C’est pour me rappeler tout ce que tu as fait pour moi, / Dans mon jardin secret, les mauvaises fleurs ont toute fanées,/ Le...

  • par ERIC NDIEN / Interview
    Oct 23

    Vous pouvez vérifier mon innocence

    Il est rentré des Jeux du Commonwealth à Gold Coast, Australie 2018 avec le sourire aux lèvres et aussi des larmes aux yeux. Alain Didier Ngatcha, 48 ans, est devenu le tout pr...


Commentaires

Laisser un commentaire

Besoin d'aide ? Contactez-nous
Abonnez-vous