Quand les étoiles ont le stress…

Excitation. Exultation. Passions. Fantasmes. D’ailleurs, les mots ne sont pas forcément à tous les coups, capables d’exprimer toute la réalité des faits. Pour des raisons diverses, variées (dont la…langue de bois, la com, la manipulation, etc), ils peuvent aller dans tous les sens. Aller dans tous les sens, parfois dire une chose et presque son contraire. Il n’empêche ! Quel que soit l’angle sous lequel on le prenne, sa vue laisse difficilement indifférent(e), à 100%.

Ne parlons guère de la seule perspective, la seule idée, de l’avoir à portée de main. Depuis la nuit des âges, dans la plupart des civilisations et des sociétés, (des Aztèques, Mayas, Egyptiens, Romains, aux despérados et autres aventuriers du Far-West en passant par la France de Louis XIV), vive les sensations ! Vive les frissons ! Y compris pour tout ce qui, comme lui, évidemment, brille (au propre comme au figuré).

Vive…l’or ! Son éclat trouble, semble envoûter… Dans le monde du showbiz dont le bling-bling, le paraître, le… «m’as-tu-vu(e)», pour beaucoup constituent une sorte de religion (païenne), il fait le buzz. Il cartonne… Le tout récent festival de cinéma de Cannes, en France, n’aura pas été l’exception, confirmant la règle. Pour plein de superstars, monter les célèbres marches de la Croisette, sans bijoux et autres babioles en or, vous n’y songeriez tout de même pas !

Ne serait-ce qu’un tout petit instant. Comme le précieux et convoité métal, l’univers des stars et superstars, brille donc. Leurs moindres faits, gestes, propos (supposés, inventés, ou réels), sont scrutés, rapportés. Médias et réseaux sociaux en font leurs choux gras. C’est qu’ils «se vendent» bien et même très bien. Ainsi, le feuilleton des pratiques, du harcèlement et des sévices sexuels, subis, en silence, par des actrices de Hollywood (des années et des années durant), se poursuit merveilleusement. Même sous d’autres cieux où sportifs, politiques, hommes d’affaires, stars de médias, sont accusés, pointés du doigt. Finalement humain, simplement humain ?

Comme tout ce qui est humain, avec des ombres, et des lumières ? Des ombres, des lumières conséquentes. Par conséquent, des fragilités, des manques, des manquements. Des rires, des larmes. Des espoirs, des angoisses. Des succès, des échecs. Des coups de foudre, des amours déçues. De la sincérité, des coups bas, des peaux de banane, etc. En ce mois de juin, célébrant la musique, NYANGA s’aventure sur la planète obscure, renversante, déroutante voire inconnue «stars-superstition(s)- fétichisme». La superstition, le fétichisme, ont leurs raisons d’être que la raison ignore.

Les voies y menant, apparaissent, par moments, bien insondables. Accrochez-vous bien ! Par vous-même, découvrez également dans cette édition, toutes les surprises, que vous réserve votre magazine. De quoi vous embarquer, vous envoler, pour un super voyage à escales multiples. A toutes, à tous, excellente fête de la musique ! Excellent voyage, à travers nos pages, vos pages !


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Myriam DJEKI / Portrait
    Sep 12

    Le texte au bout des doigts

    «On ne vous a pas laissés» fait désormais partie du vocabulaire des mélomanes. Ce titre a imposé le jeune chanteur dans le gotha de la musique urbain...

  • par Roger Owona / Tempo
    Sep 11

    Un enfant=un enfant…

    Les écoute-t-on assez ? Les entend-on suffisamment ? Leur accorde-t-on la place qu’ils méritent ? Qu’ils mériteraient ? Leur parole ren...

  • par DIDDI AISSATOU / Woman
    Sep 10

    Deux filles dans le vent

    L’année 2018 sourit aux deux jeunes femmes. Lancement de la saison 2 de leur web série, signature d’un contrat avec une chaîne panafricaine… que de bo...


Commentaires

Laisser un commentaire

Besoin d'aide ? Contactez-nous
Abonnez-vous