L’insaisissable…

Grace, plus que sa musi - que, c’est l’épitomé de la féminité…et de la grâce bien sûr. Fantasme N°1 de beaucoup, centre d’une admiration sans bornes pour ungrand nombre, elle fait partie de ce qui s’est fait de mieux au féminin dans le makossa et dans la musique en général sur le territoire national. Et ce piédestal sur lequel d’aucuns l’ont placée, Grace Decca sait le lustrer.

Mystérieuse, presqu’insaisissable, la chanteuse accorde trop peu d’interviews au goût des médias. Et même si aujourd’hui elle est plus dévouée à la musique gospel, personne n’oublie ses succès des années 90 et même d’avant, quand on pense à son premier album solo «Besoin d’amour» sorti en 1989. Mais elle aura surtout marqué les esprits avec «Doi la Mulema», sorti en 1993. Mais avant cela, Grace faisait déjà partie du quotidien et des rêves du public camerounais, elle qui accompagnait son ainé Ben depuis 1984 dans les choeurs et en duo.

Qui ne se souvient pas du couple aux aurores de la télévision au Cameroun avec «Télé Podium» ? «Bwanga Bwam», «Na Sengui bobe», «Sontanele»…


Autres articles que vous aimerez lire...

  • par Pierre-Rostant ESSOMBA / Dossier
    Jan 22

    Ces obstacles qui désorientent

    Sur le sentier menant à ses plantations, Germain, au crépuscule de la trentaine, a des larmes aux yeux. L’homme a appris, il y a quelques jours, le mariage de Sandrine. Les deux...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    The wage of determination

    At the age of seven, the son of a tailor and housewife sang from door-todoor with children of his generation on Christmas. Six years after, he was coach of dancers of his club, and music interprete...

  • par GAËL DE SOUZA / Dossier
    Jan 22

    La force de la pensée

    Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité », ces mots d’Antoine de St Exupéry, dits ainsi, illustrent à souhait la magie du rê...


Commentaires

Laisser un commentaire

Besoin d'aide ? Contactez-nous
Abonnez-vous