Les commentaires sur Twitter parlent d’eux-mêmes. «Magnifique, le chant d’Angélique Kidjo qui a résonné puissamment pendant la cérémonie du 11 novembre »/«Powerfull voice»/ «Ce fut fort»… Des mots qui célèbrent la prestation de l’artiste béninoise, en hommage à l’effort de guerre des troupes coloniales, lors de la Commémoration du centenaire de la guerre 14-18.

C’est sur la place de l’Arc de Triomphe, devant plusieurs chefs d’Etat, qu’elle a exécuté avec maestria, émotion, le titre «Blêwou» (Doucement, en Mina une langue du Togo) de Bella Bellow. Il faut souligner qu’Angélique Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin Kidjo est une artiste engagée.

Lauréate de plusieurs Grammy Awards, elle ne cache pas ses attaches pour la question des droits de l’Homme. Elle n’avait pas manqué de chanter contre l’élection de Donald Trump, d’ailleurs présent le 11 novembre dernier en France.