Durant une semaine, la ville de Bertoua, capitale de la région de l’Est, a vibré aux sons de la 9è édition du Festival National des Arts et de la Culture. Occasion d’admirer la richesse culturelle locale dans tous ses états.

Environ 3.000 festivaliers, 200 groupes de danses patrimoniales issus des 58 départements du Cameroun, une quarantaine d’artistes décorés, près de 5.000 participants à la caravane culturelle du vivre-ensemble en ouverture, etc. La 9è édition du Festival national des Arts et de la Culture qui s’est achevée le 20 juillet dernier a marqué les esprits. Pour la première fois après Douala (par deux fois), Ngaoundéré, Ebolowa, Buea-Limbé, Bafoussam, Maroua et Yaoundé, Bertoua, chef-lieu de la régionde l’Est a accueilli du 16 au 20 juillet 2018, l’évènement culturel biennal, placé sous le Très Haut Patronage du Chef de l’Etat.

145_13_CULTURE_2

 La manifestation, sur la thématique générale «Diversité culturelle, identité et unité nationales», a été ouverte par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philémon Yang, représentant personnel du chef de l’Etat. La 9è édition du Fenac s’est tenue dans un contexte socio politique particulier : année électorale, contraintes budgétaires…

Le Festival constituait ainsi une plateforme idéale de brassage, de promotion et de valorisation des valeurs positives entre les Came rounais de divers bords. Ce, afin de contribuer à la consolidation de la paix et de l’unité nationale à travers des expressions culturelles plurielles.

Dans ce registre, dix colombes ont été lâchées dans le ciel de Bertoua pour symboliser la paix lors de la cérémonie d’ouverture. De même, la procession de la caravane culturelle du vivre-ensemble, constituées des représentants des régions et aires culturelles de tout le pays, a été un grand moment d’expression de la diversité culturelle du Cameroun. Sur le site du village du Festival au Cenajes de Bertoua, l’animation a été assurée durant toute la semaine grâce à une foire économique, la programmation des spectacles de musique et des danses patrimoniales, des musiques de variétés…

145_13_CULTURE_3

 De grands noms de la musique camerounaise se sont succédés sur scène pour égayer le public: Petit-Pays, K-Tino, Sergeo Polo, Belka Tobis, Longue Longue, etc. Par ailleurs, au-delà des activités festives qui portent sur les prestations scéniques, la 9è édition du Fenac était un moment fort de réflexion profonde sur le multiculturalisme, la préservation, la valorisation et la diffusion du patri moine culturel, ainsi qu’une plateforme d’échan ges quant à la contribution du secteur culturel à l’économie. Ce, à travers le partage d’ex pé - riences entre les profes sionnels du domaine, l’ate lier de réflexion sur l’avant-projet du statut de l’artiste camerounais, l’hommage rendus aux grandes figures de la culture camerounaise, l’initia tion des jeunes aux métiers de la culture, etc.